Le rapport Villani sur l’IA et l’éducation

Le rapport sur l’intelligence artificielle (IA), dirigé par Cédric Villani, a été rendu public le 29 mars 2018. Parmi les nombreuses pistes proposées : créer un réseau d’Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle, mettre en place un supercalculateur conçu spécifiquement pour les applications d’IA, ou encore rendre plus attractives les carrières dans la recherche publique afin d’éviter la fuite des cerveaux vers les géants américains.

Skillogs a été très impliqué sur le volet Education de ce rapport, par son implication auprès du Hub France IA dont il est un membre fondateur, et du syndicat EdTech France.

Avec EdTech France, Skillogs a notamment cosigné une lettre ouverte à l’intention de Cédric Villani et Jean-Michel Blanquer, pour rappeler l’apport du numérique et de l’intelligence artificielle sur l’apprentissage. Ces innovations s’adressent à toutes les parties prenantes de l’écosystème de l’éducation : les élèves, les professeurs, les administrations, les parents, ou les industriels du secteur.

Elles permettent de démultiplier l’efficacité de l’enseignant grâce aux outils de suivi des élèves, de détection prédictive de certains profils et de personnalisation des contenus et des apprentissages. Elles facilitent également la mémorisation, l’acquisition de connaissances et compétences.

Le rapport Villani traite de l’éducation entre les pages 184 et 192. Dans une société automatisée, le besoin en formation sera constant. Il y aura donc une formation “tout au long de la vie”. Le rapport dénonce les difficultés du formateur à prendre en comptes les divers styles cognitifs, étant contraint de terminer son programme scolaire. L’IA pourra alors aider les pédagogues à développer de nouvelles méthodes d’apprentissage.

Il décrit les points forts de l’utilisation de l’IA dans l’éducation mais soulève aussi plusieurs problématiques :

  • Transformer les politiques éducatives grâce à l’IA
  • Accompagner le Ministère sur la mise en place de l’IA dans l’éducation
  • Utiliser l’IA pour lutter contre le décrochage scolaire
  • Optimiser l’orientation scolaire et professionnelle
  • Le soutien des EdTechs dans leurs phases de recherche en adéquation avec les nouvelles valeurs éducatives.

L’objectif n’est pas de remplacer un formateur par une machine, il faut donc trouver la bonne complémentarité. C’est l’objectif des webinaires proposés par le support Skillogs, destinés à faciliter la prise en mains de nos solutions.

La personnalisation des cursus grâce à l’IA est un atout majeur pour l’éducation. Les services issus de l’IA ne peuvent en aucun cas se substituer à l’expérience collective vécue en classe par exemple.

Aujourd’hui nous sommes encore en phase de test, et le but à terme est de fournir un soutien pédagogique pertinent aux enseignants grâce à l’IA. Ces expérimentations seront accompagnées par des protocoles adaptés.

CITATIONS

“Pour faire émerger une véritable R&D de l’IA en éducation, il est question de faciliter l’exploitation des données d’apprentissage sous le contrôle de l’apprenant et/ou de ses responsables pédagogiques. Pour ce faire, il est nécessaire de cartographier les données pertinentes en matière d’apprentissage pour l’apprenant et son équipe pédagogique (données sur l’emploi du temps, données de description sur l’environnement de la classe, notes et événements d’apprentissage…).

RAPPORT VILLANI

(c) Charles Platiau / Reuters

Le principe de base de l’utilisation de l’IA dans les services éducatifs est la récolte de données de l’apprenant pour les transmettre à l’enseignant. Il favorise ainsi la suggestion de parcours, pour que l’apprenant puis optimiser son apprentissage.

La personnalisation de cursus ouvre la possibilité de valider des compétences, voire de certifier tout au long de la vie, sans rupture entre un monde scolaire, universitaire et professionnelle.

Peut-on vivre sans IA ? La tendance aujourd’hui est plutôt de s’interroger : “Comment intégrer l’IA dans l’éducation ?”. Aujourd’hui, de nombreux centres de formation fonctionnent sans utiliser d’outils de ce genre, et n’envisagent pas de le faire à court terme.

Autre verrou pour l’entrée de l’IA : la nouvelle règlementation Européenne sur la protection des données personnelles. En ce qui concerne les utilisations de données, les EdTechs utilisant de l’IA peuvent être directement affectées. 

La Communauté des EdTechs, qui inclut des acteurs comme Skillogs, Domoscio, Lalilo, Simplon ou le géant OpenClassrooms, fort bien représentée par le syndicat EdTech France, dont nous sommes membres, souhaite faire de la France la EdTech Nation.

Comme le proclame notre manifeste, « À l’heure de l’économie de la connaissance, la technologie relève son défi le plus stimulant : celui d’accompagner les 67 millions de Français qui tout au long de leur vie apprennent et font apprendre. »

Découvrez l’ensemble de nos solutions au service de l’hybridation des parcours 

Spécialistes de la formation professionnelle, nous mettons au service des CFA, des formateurs et des apprenants, une ingénierie de formation et un support dédié pour une hybridation des parcours optimale.

Références